Nous contacter


Place de l'Eglise, 5
5630 CERFONTAINE
 
Tél. 071/64.41.92
Fax 071/64.44.85

commune min.jpg

Bureaux ouverts de 8h00 à 12h00 et de 12h30 à 16h30, du lundi au vendredi.

(jours de fermeture exceptionnelle)


Permanence de 18h00 à 19h00 le jeudi (sauf en juillet-août) ainsi que le 1er et 3e samedi du mois, de 9h00 à 12h00
 

 

Ste-Anne de Silenrieux

Première marche folklorique dès 1619 après la reconnaissance de la confrérie Sainte Anne par le pape en 1618 -> la procession Sainte Anne devient un pélerinage régional (influence dans toute l’ESM). Participation d’une compagnie de jeunesse avec des tambours avec salves d’honneur. On marchait en pantalon blanc, sarrau bleu, foulard rouge, un chapeau divers + une arquebuse ou un mousquet.

La marche folklorique Sainte Anne était aussi accompagnée d’une marche folklorique avec une compagnie de la jeunesse au Saint Sacrement de Silenrieux (on marchait donc 2 fois à Silenrieux) → l’origine des marches n’a rien avoir avec Napoléon.

Au 18ème siècle, Silenrieux a marché à la Trinité à Walcourt car le prince-évêque de Liège interdisait ce folklore.

Sous le régime français (1794-1819) d’abord les marches furent interdites, puis Napoléon les a de nouveau autorisées par le concordat de 1802 (d’où peut-être l’influence de Napoléon).

On marchait encore en sarrau bleu et pantalon blanc.

Puis les Hollandais ont interdit les marches de 1816 à 1830.

La marche Sainte Anne a repris en 1863 à l’initiative de la jeunesse suite aux médailles de Sainte Hélène données aux grognards qui ont combattus sous Napoléon 1er.

On marchait avec des costumes disparates trouvés dans les casernes (zouaves, costumes de gendarme Belge, etc…) (2ème empire).

La mode du 1er empire (costume) est arrivé dans les années 60 (1964 pour Silenrieux).

 

Haut de page  

Actions sur le document
Quelques vues

tambours.jpg

voltigeurs.jpg

cavalerie.jpg

 

Livre "Cerf6ontaine, six Villages, six Marches"

livre marches vignette.jpg