Nous contacter


Place de l'Eglise, 5
5630 CERFONTAINE
 
Tél. 071/64.41.92
Fax 071/64.44.85

commune min.jpg

Bureaux ouverts de 8h00 à 12h00 et de 12h30 à 16h30, du lundi au vendredi.

(jours de fermeture exceptionnelle)


Permanence de 18h00 à 19h00 le jeudi (sauf en juillet-août) ainsi que le 1er et 3e samedi du mois, de 9h00 à 12h00
 

 

Présentation

Cerfontaine : un nom qui sonne haut et clair et qui évoque des sources vives, des eaux ruisselantes et des vallées charmeuses, de verts coteaux et des horizons de grands bois bleuissant.

Cerfontaine est située au centre géographique de l'Entre-Sambre-et-Meuse, sur la ligne de faîte qui sépare les bassins de la Meuse, au sud et de la Sambre, au nord. Située au nord d'un massif forestier de plusieurs milliers d'ha, elle est un véritable château d'eau où prennent naissance plusieurs rivières : l'Eau d'Heure qui, après 4 km d'un parcours agreste, se retrouve prisonnière du plus grand système de barrage du pays; la Hantes, à la limite de la commune hennuyère de Froidchapelle, et la Brouffe, affluent de l'Eau Blanche qui un peu plus loin épouse l'Eau Noire pour former le Viroin et rejoindre la Meuse française.

Dans le passé, la destinée des six villages (Cerfontaine, Daussois, Senzeilles, Silenrieux, Soumoy et Villers-deux-Eglises) formant la nouvelle commune de Cerfontaine fut diverse : la liste des seigneurs et des collateurs de la cure le montre à souhait dans les ouvrages historiques consacrés à la région.

Au début de l'époque française, Daussois et Silenrieux furent inclus dans le canton municipal de Villers-deux-Eglises; Cerfontaine et Soumoy dans celui de Senzeilles au sein du district de Couvin et du département des Ardennes. Peu après, Daussois, Silenrieux et Soumoy rejoignaient le département de Sambre-et-Meuse tandis que les trois autres communes restaient dans le département des Ardennes.

Après les Cent jours, jusqu'à la mi-décembre 1815, les six communes se retrouvèrent incorporées au département des Ardennes avant de passer en bloc dans la province de Namur.

Actions sur le document