Nous contacter


Place de l'Eglise, 5
5630 CERFONTAINE
 
Tél. 071/64.41.92
Fax 071/64.44.85

commune min.jpg

Bureaux ouverts de 8h00 à 12h00 et de 12h30 à 16h30, du lundi au vendredi.

(jours de fermeture exceptionnelle)


Permanence de 18h00 à 19h00 le jeudi (sauf en juillet-août) ainsi que le 1er et 3e samedi du mois, de 9h00 à 12h00 (sauf en novembre : le 10 et 24.11.18)
 

 

P.C.D.N. - Plan MAYA

Coordinateur : Joseph GONZE

Tél. : 071/66.84.26 - 0486/12.12.25

 

P.C.D.N.

Le P.C.D.N. (Programme Communal de Développement de la Nature) est une action mise en place par la Région Wallonne visant à protéger notre environnement, notre écosystème.

Ainsi, une commune dont la candidature a été acceptée par la Région, (ce qui est le cas de Cerfontaine), peut bénéficier d'une aide régionale pour la mise sur pied et le financement de projets locaux tels que, par exemple, sensibilisations, activités didactiques, actions de protection d'espèces végétales ou animales.

Etant le membre fondateur du P.C.D.N., l'Administration Communale coordonne les différents acteurs du P.C.D.N., qu'ils le soient par intérêt privé ou professionnel.

Si vous aussi êtes intéressés par cette démarche citoyenne, vous pouvez vous joindre au P.C.D.N. de Cerfontaine lors de l'une des prochaines réunions prévues à l'agenda. Vos idées de projets ainsi que votre aide sont les bienvenues.

 

Plan "MAYA"

Vous habitez, peut-être sans le savoir, dans une commune « Maya ».
Cent soixante-cinq communes wallonnes se sont lancées dans l'aventure en 2011 et 42 autres communes en 2012. Dans tous les cas, elles se sont engagées à devenir des actrices à part entière de la préservation des insectes pollinisateurs mais aussi de la biodiversité.
Chacune d'entre elles est donc tenue de répondre à certains critères pour conserver son label durant trois années.
Les critères à respecter sont les suivants :

La première année, une commune « Maya » s'engage à :

planter ou semer des végétaux mellifères sur son territoire,
organiser une rencontre annuelle avec les apiculteurs de la commune, voire les associations de défense de l'apiculture, pour identifier les éventuels problèmes et trouver des solutions,
mettre en place une campagne annuelle de sensibilisation des enfants et des adultes via ses moyens de communication propres (bulletin communal, toutes-boîtes, exposition,...),
organiser une semaine de l'abeille sur les 3 années.

La deuxième année, elle se doit :

d’incorporer dans les parterres communaux, bacs à fleurs, parcs publics, un pourcentage d'au moins 20% de fleurs mellifères,
de dresser l'inventaire des sites disponibles sur son territoire pour le dépôt de ruches qu'elle communique aux apiculteurs,
de s'inscrire dans la Convention « Bords de routes - Fauchage tardif » avec pour objectif de réserver certaines zones au fleurissement naturel.

La troisième année, la commune « Maya » :

adopte un plan de réduction voire d'abandon de l'utilisation des pesticides sur les espaces publics,
établit un plan de gestion différenciée de ses espaces verts,
organise une formation de son personnel à la gestion différenciée des espaces verts communaux.
Chacune d'entre elles est donc tenue de répondre à certains critères pour conserver son label durant trois années.

Actions sur le document